Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

Depuis samedi 22 décembre, les Etats-Unis connaissent leur 3e "shutdown" de l'année, un record.

 

La Vigie Orange vous explique tout :

 

1/ Qu'est-ce qu'un "shutdown" ?

En français, le terme "shutdown" est communément traduit par l'expression "arrêt des activités gouvernementales". Le système américain est quasi-unique au monde sur ce point. En effet, la Constitution américaine prévoit que la Chambre des représentants et le Sénat doivent approuver le budget fédéral qui doit ensuite être signé par le Président. Si ce dernier met son veto, le budget fédéral retourne au Congrès où ce veto peut être annulé par deux tiers de votes contraires. Si aucun accord n'est trouvé entre le Présent et au moins d'une des deux chambres, les activités gouvernementales sont quasi-intégralement suspendues. En effet, l'interprétation des années 1980 (sous l'administration Carter) de l'Antideficiency Act de 1884, interdit au gouvernement d'engager des dépenses s'il n'a pas les fonds nécessaires pour le faire.

Ainsi, à part quelques postes bien spécifiques, comme les militaires en opérations, les médecins, les infirmiers, les fonctionnaires du service météorologique ou les contrôleurs aériens, toutes les autres administrations stoppent leurs activités et les personnels se retrouvent en situation de chômage partiel. C'est ainsi que les très touristiques parcs nationaux sont obligés de fermer durant les périodes de "shutdown".

 

2/ Pourquoi y a-t-il eu un "shutdown" le 22 décembre ?

Les débats entre le Congrès et le président Trump ont achoppé sur la question du financement du mur voulu par le président à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Sur cet engagement de campagne, le président Trump souhaiterait voir intégrés 5 milliards de dollars dans le budget ce que refuse l'opposition démocrate qui est cependant prête à prévoir 1,3 Md$ pour l'amélioration de la sécurité aux frontières. Faute d'accord, l'administration américaine est entrée en période de "shutdown". Il devrait durer jusqu'au moins de janvier avec l'installation du nouveau Congrès, à majorité démocrate, le 3 janvier, élu lors des "mid-terms" de novembre 2018.

 

3/ Quelles sont les conséquences de ce "shutdown" ?

Depuis le samedi 22 décembre, ce sont 800 000 fonctionnaires qui sont en congé sans solde (380 000) ou forcés de travailler sans être payés (420 000). Tous les employés fédéraux seront néanmoins payés de manière rétroactive mais seulement jusqu'aujourd'hui, vendredi 28 décembre. Le shutdown étant amené à se prolonger, les employés fédéraux ne seront réellement plus payés à partir de demain.

 

4/ Les "shutdown" sont-ils fréquents ?

L'année 2018 marque un record, avec 3 shutdown pour la première fois la même année. Après une interruption de 3 jours (20-22 janvier) puis de quelques heures le 9 février, le shutdown commencé le 22 décembre est le 3e de l'année.

Le précédent shutdown datait de 2013 (17 jours, du 30 septembre au 17 octobre) en raison du financement de l'Obamacare. Il n'y avait pas eu de shutdown de 1996 à 2013.

 

Le "shutdown" américain
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article