Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

La TIPP est l'ancêtre de la TICPE (taxe intérieur sur la consommation de produits énergétiques) qui s'applique sur les produits énergétiques, tels que les carburants ou le fioul domestique.

Pour faire face aux fortes hausses du prix du baril, entraînant une flambée des prix à la pompe, le Gouvernement de Lionel Jospin avait décidé, en 2000, de mettre en place une TIPP flottante. Le principe était simple : lorsque le prix du baril entraînait un forte hausse des prix des carburants, le montant des taxes sur les carburants étaient réduites pour limiter l'envolée des prix : c'est ce qui s'est passé à l'automne 2000.

Le corollaire de cette augmentation était une hausse des taxes lorsque le prix du baril baisse pour compenser les recettes perdues lors des hausses amorties par la TIPP flottante. Mais, confronté à une baisse des prix au printemps 2001, le Gouvernement a renoncé à la hausse des taxes en raison ... des élections municipales qui arrivaient.

Devenu inopérant, le mécanisme a été suspendu peu de temps après et définitivement supprimé par le Gouvernement de Jean-Pierre Raffarin en 2002.

Cependant, à chaque hausse importante du prix du baril, le débat revient sur la TIPP/TICPE flottante. En 2012, lors de la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy proposait de reverser le surplus de TVA aux automobilistes alors que François Hollande appelait à un blocage des prix en cas de forte hausse. Confronté d'abord à la fronde de ses alliés écologistes puis à une baisse durable des prix du baril, le président Hollande a finalement abandonné cette idée.

 

La crise des "gilets jaunes" a relancé ce débat lorsqu'Emmanuel Macron a annoncé que le montant des taxes serait aménagé en cas de forte hausse des prix. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy a cependant confirmé que ce ne serait pas sous la forme d'une TICPE flottante. Affaire à suivre donc !

Et vous, que feriez-vous pour atténuer les effets des fortes hausses des prix du baril de pétrole ?

 

Qu'est-ce que la "TIPP flottante" ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article