Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

Annoncé l'été dernier, le tarif social de l'eau devrait prendre la forme d'un "chèque eau" inspiré du modèle du "chèque énergie". Le "chèque eau" a été expérimenté dans une cinquantaine de communes et d'agglomérations. Il pourrait être mis en place au niveau national dans le courant de l'année 2019.

L'eau étant une compétence des collectivités locales, ce chèque eau sera à la disposition des collectivités volontaires, l'Etat ne pouvant pas les contraindre. Les collectivités en supporteront le coût qui pourrait être cependant en partie compensé par la baisse des impayés qui ont plus que doublé depuis la loi Brottes qui interdit les coupures d'eau.

 

Un réseau à entretenir

L'enjeu de la distribution d'eau en France repose désormais sur l'investissement dans le réseau d'eau. En effet, à vouloir maintenir le prix de l'eau bas, les élus locaux ont sous-investi dans le réseau. Chaque année, 0,6 % du réseau français est remplacé, ce qui signifie qu'il faut environ 160 ans pour renouveler les canalisations alors que leur durée de vie est estimée entre 50 et 60 ans. C'est pour ces raisons que le réseau fuit, en moyenne à hauteur de 1 litre sur 5. Certaines communes perdent même 1 litre sur 2, particulièrement en zone rurale où les stations d'épuration n'ont pas pu être modernisées par manque d'argent.

L'objectif du gouvernement est d'arrive à un taux de renouvellement du réseau de 1 % par an en 2024 ce qui nécessite de porter les investissements en infrastructures de 36 à 41 milliards d'euros pour la période 2019-2024. Un système de soutien (péréquation) financier sera mis en place pour concentrer l'effort sur les zones rurales.

2 milliards d'euros de prêts bonifiés de la Caisse des Dépôts et Consignations seront débloqués et 1,1 milliard de dépenses des agences de l'eau seront dirigés vers ces investissements. 

 

Le gouvernement veut créer un "chèque eau" sur le modèle du "chèque énergie"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article