Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

On est loin des 16 milliards de barils découverts chaque année entre 2013 et 2015 ou encore des 30 milliards de 2012, mais les découvertes de pétrole et de gaz conventionnels sont reparties à la hausse avec 9,5 milliards de barils, contre 8,3 milliards en 2016 et 7,5 milliards en 2017, soit + 25 % sur 1 an.

C'est en Guyana, petit pays d'Amérique du Sud, situé entre le Suriname et le Venezuela, que les réserves les plus importantes ont été découvertes avec plus de 2 milliards de barils.

La Russie, avec un gisement de gaz en Sibérie de près de 1 milliard de barils équivalent pétrole, se classe à la 2e place des découvertes 2018 de gisements.

Grâce aux découvertes dans le golfe du Mexique, à hauteur de près de 750 millions de barils, les Etats-Unis se classent 3e.

La forte baisse des découvertes s'explique en partie par la baisse des prix du pétrole qui rend peu rentable l'exploitation des nouveaux gisements. Ainsi, entre 2014 et 2018, les dépenses d'exploration on baissé de 61 %. Cependant, sous l'effet de la bonne tenue des prix du pétrole sur la majeure partie de l'année 2018 et grâce à l'amélioration des techniques d'exploration, les spécialistes du secteur tablent sur une nouvelle hausse du nombre de barils découverts en 2019.

 

 

Les découvertes de gaz et de pétrole en hausse en 2018
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article