Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

En France, les tarifs de l'électricité sont fixés par une commission indépendante : la CRE (commission de régulation de l'énergie). Cette commission établit deux fois par an des nouveaux tarifs en prenant en compte les coût de production de l'électricité, les coûts d'EDF et le prix régulé de l'électricité nucléaire. 

 

Qui prend cette décision ?

C'est aujourd'hui, jeudi 7 février que la CRE doit transmettre au Gouvernement sa délibération sur les nouveaux tarifs et le Gouvernement sera obligé de les appliquer. Il dispose cependant d'un délai de 3 mois pour appliquer cette décision et, en décembre dernier, le Premier ministre s'était engagé à repousser toute hausse du prix de l'électricité à la fin de l'hiver. Les tarifs resteront donc gelés jusqu'au printemps afin d'épargner le budget des ménages les plus modestes. La CRE devrait proposer une hausse des tarifs de 5,9 % taxes incluses (7,7 % hors taxe).

 

Qui serait affecté par cette hausse ?

Cette hausse concernerait les 25,6 millions de foyers abonnés au tarif bleu d'EDF ainsi que les 3,2 millions de petits professionnels mais également tous les concurrents d'EDF souscrivant à des tarifs indexés sur le tarif réglementé. Elle s'explique aux 3/4 par la hausse des prix de l'électricité sur le marché de gros, notamment en raison de la hausse des prix du carbone l'an passé.

Les taxes pourraient être ajustées pour faire baisser l'effet de cette hausse du prix de l'électricité. Elles représentent 37 % du montant de la facture des ménages. Le Gouvernement pourrait également demander aux fournisseurs d'électricité de réduire légèrement leurs marges. Les concurrents d'EDF demandent, eux, de pouvoir acheter d'avantage d'électricité nucléaire à EDF, l'atteinte du plafond d'achat autorisé en novembre dernier ayant renchéri le coût d'approvisionnement. Autre option : la hausse des prix de l'électricité pourrait être lissée dans le temps.

Enfin, une réflexion de plus long terme pourrait être lancée sur les CEE (certificats d'économie d'énergie) qui financent des programmes d'efficacité énergétique sur la facture des consommateurs, sans contrôle des performances.

 

Comparaison avec nos voisins européens

Malgré cette hausse, la France demeurera l'un des pays d'Europe où l'électricité est la moins chère, notamment grâce à l'électricité produite par le parc nucléaire. Ainsi, en Belgique, en Italie ou encore en Espagne, l'électricité est au moins 15 % plus chère. En Allemagne, l'électricité est même 75 % plus chère pour les particuliers par rapport au prix payé par les Français.

Tarifs de l'électricité - le régulateur de l'énergie propose une hausse de 6 % des tarifs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article