Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

Le point au mercredi 30 janvier - 15h00

Juan Guaido, président du Parlement vénézuélien, s'est autoproclamé "président en exercice" mercredi 23 janvier. 

Membre du parti VP (Volonté populaire), cet ingénieur de 35 ans préside le Parlement qui est contrôlé par l'opposition à Nicolas Maduro qui avait succédé à Hugo Chavez à la présidence vénézuélienne le 8 mars 2013.

L'armée vénézuélienne continue de soutenir Nicolas Maduro. Juan Guaido, élu à la tête du Parlement le 5 janvier dernier, a réussit à remobiliser la vaste coalition MUD ("Table de l'union démocratique"). Il a par ailleurs promis une amistie aux responsables gouvernementaux et militaires qui désavoueraient Nicolas Maduro. Cette présidence par intérim doit aboutir à des élections libres dans le pays.

Dans l'ensemble du pays les partisans des deux camps sont descendus dans la rue dans une ambiance très tendues. 13 personnes seraient déjà mortes selon une ONG de défense des droits humains.

Ces événements se déroulent après plusieurs années de crise politique, économique et social importante au Venezuela :

  • avec des famines régulières, de l'hyperinflation continue (2600 % en 2017, 1 000 000% attendus en 2018) et, déjà, plus de 3 millions de Vénézuéliens qui ont fui le pays
  • 90 % des Vénézuéliens vivent sous le seuil de pauvreté, les pénuries de médicaments sont de plus en plus fréquentes et l'insécurité gagne du terrain
  • Le PIB (produit intérieur brut) a baissé de 40 % en 4 ans et la mortalité infantile est repartie à la hausse, cas quasi unique au monde.
  • La corruption s'est développée, entraînant une hausse de la criminalité ... qui a entraîné la fin de la publication des statistiques du taux d'homicides par le Gouvernement.

 

30/01/2019 - Nicolas Maduro a annoncé, mercredi 30 janvier, qu'il était prêt à renouer le contact avec l'opposition et avec Donald Trump mais qu'il ne comptait pas quitter le pouvoir. Il s'est également dit favorable à des élections législatives anticipées mais pas à des élections présidentielles. La justice vénézuélienne a cependant gelé les comptes de Juan Guaido et l'a soumis à une interdiction de sortir du pays sans autorisation jusqu'à la fin de l'enquête préliminaire pour des "actions ayant porté atteinte à la paix de la République".

Les manifestations ont fait plus de 40 morts depuis 1 semaine.

 

Les pays et organisations supranationales soutenant Juan Guaido

Etats : Albanie, Allemagne, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Croatie, Danemark, République dominicaine, Equateur, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Géorgie, Guyana, Haïti, Israël, Jamaïque, Japon, ARY Macédoine, Maroc, Moldavie, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Panama, Paraguay, Pérou, Royaume-Uni, Sainte-Lucie, Suède, Suisse, Ukraine

Organisations : Organisation des Etats américains, Union européenne, Mercosur, Groupe de Lima (sauf le Mexique)

 

Les pays et organisations supranationales soutenant Nicolas Maduro

Etats : Afrique du Sud, Angola, Biélorussie, Bolivie, Chine, Corée du Nord, Cuba, Dominique, Nicaragua, Iran, Laos, Russie, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Salvador, Serbie, Suriname, Syrie, Trinité-et-Tobago, Turquie

Organisations : ALBA (Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique sauf Ste-Lucie), Ligue Arabe (sauf Maroc), OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole)

 

L'élection présidentielle de 2018 au Venezuela

Nicolas Maduro a été réélu le 20 mai 2018 avec 67,8 % des voix à l'occasion d'un scrutin contesté par son principal adversaire, Henri Falcon. Cela entraîne, depuis le début du mois de janvier 2019, et particulièrement depuis qu'il a prêté serment pour son second mandat le 10 janvier 2019, la non-reconnaissance de cette élection par l'opposition vénézuélienne mais aussi par une grande partie des Etats américains, et particulièrement du "groupe de Lima" qui regroupe l'Argentine, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay et le Pérou.

Venezuela - Juan Guaido renverse Nicolas Maduro et se déclare président en exercice
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article