Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

Conformément à l'engagement de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, le ministère des Armées va mettre à disposition, d'ici 2022, 2000 hectares de terrains à disposition pour l'installation de panneaux photovoltaïques. A titre de comparaison, la SNCF et la grande distribution se sont engagés, l'an passé, à mettre à disposition 200 hectares, soit 10 fois moins.

Si la mise en route a été modeste, avec seulement 100 hectares mis à disposition la première année, un appel d'offre vient d'être lancé pour près de 300 hectares, dont 250 à Creil dans l'Oise, les 50 autres hectares étant répartis entre Valbonne (Ain), Saint-Christol (Vaucluse) et Querqueville (Manche). Les entreprises intéressées ont jusqu'à fin septembre pour manifester leur intérêt en vue de louer ces sites sur une durée de 30 ans.

Le ministère des Armées est en effet le premier propriétaire foncier de l'Etat avec 265 000 hectares mais aussi, et c'est moins connu, un des grands acteurs environnementaux publics. Il gère 100 000 hectares d'espaces naturels dont près de 45 % sont protégés par la directive Natura 2000.

Si les capacités d'énergie solaire installées en France n'étaient que de 268 mégawatts fin 2009, leur croissance est contante, atteignant désormais près de 9 000 mégawatts. Mais l'Etat doit redoubler d'efforts pour atteindre l'objectif de la programmation pluriannuelle de l'énergie qui prévoit 20 000 mégawatts en 2023 puis 40 000 en 2028. Le solaire représente 3 % de la consommation électrique en France contre plus de 6 % en Allemagne.

Entre 2010 et 2018, les Armées ont diminué leurs émissions de CO2 de 18 %, les énergies renouvelables étant passées de 2 à 16 % de la consommation d'énergie du parc immobilier militaire. Environ 50 millions d'euros par an sont investis chaque année dans la modernisation des systèmes de chauffage ou d'électricité. La nouvelle stratégie de performance énergétique des Armées pour la période 2019-2023 sera annoncée par Geneviève Darrieussecq dans les prochaines semaines. Elle devrait annoncer la fin des chaufferies au fioul et au charbon, l'accélération des contrats de performance énergétique ainsi que le remplacement du parc diesel de voitures par des véhicules hybrides ou électriques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article