Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

C'est un véritable bras de fer qui a lieu depuis lundi dans l'hémicycle de l'Assemblée. Les débats patinent et les 41500 amendements sont examinés au compte-goutte.

Le tonneaux des Danaïdes des amendements

Si le résultat est le même, la tactique a changé. Fini (ou presque) les suspensions de séance, vérifications de quorum et rappels au règlement. Place au dépôt massif de sous-amendements.

En effet, à l'inverse des amendements, dont le délai de dépôt est clos, sauf exception (par exemple, si le Gouvernement dépose un amendement sur l'article 12, les députés peuvent à nouveau déposer des amendements sur cet article), celui des sous-amendements est illimité, tant que l'amendement auquel ils se reporte n'a pas été voté.

Ainsi, depuis lundi, 462 amendements ont été examinés mais 550 nouveaux sous-amendements ont été déposés, c'est-à dire qu'une centaine d'amendements supplémentaires sont désormais en débat, après 4 jours, un véritable tonneau des Danaïdes !

On voit bien qu'avec cette méthode, l'examen du projet de loi relatif au système universel de retraite pourrait être infini.

Sur la seule journée du jeudi 20 février, 180 amendements ont été examinés et autant de nouveaux sous-amendements ont été déposés : une journée qui n'aura pas donc permis d'avancer !

A ce rythme, et en siégeant tous les jours, l'Assemblée Nationale terminerait l'examen de ce texte dans 160 jours, c'est-à-dire le 28 juillet 2020.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article