Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covid-19 en France

144 921 cas en France (+ 115).

28 367 morts (+ 35) :

  • 18 022 morts à l'hôpital (+ 35) ;
  • 10 345 morts en EHPAD et EMS (+ 0) ;

1 655 personnes sont en réanimation (- 10) : 46e baisse consécutive.

17 185 hospitalisations (+ 7)

64 617personnes sont guéries  (+ 70).

Publié par Vigie Orange

Tout comme la Ligue 1, la Ligue 2 a vu sa saison arrêtée à l'issue de la 28e journée, conséquence du plan de déconfinement présenté par le Premier ministre mardi 28 avril.

Les barrages ne pouvant pas se jouer, les promotions/relégations entre L1 et L2 sont limitées à 2 équipes. Ainsi, Lorient, champion de Ligue 2, et Lens, 2e du championnat, sont promus en L1. Amiens et Toulouse les remplaceront en L2 l'an prochain.

 

Incertitude sur les relégations en National 1

Pour les promotions/relégations entre L2 et National 1, plusieurs éléments restent à préciser. En effet, le National 1 dépend de la Fédération Française de Football (FFF) alors que la Ligue 2 dépend de la Ligue de Football Professionnel (LFP). Les deux instances doivent donc se mettre d'accord

Si la promotion en L2 de Pau, champion de National 1 2019-2020, et Dunkerque, 2e, est actée, la relégation du Mans, 19e de L2, et d'Orléans, 20e, n'estt pas certaines.

En effet, l'aléa financier étant très fort entre le monde professionnel et le monde amateur, la LFP pousserait pour un maintien des deux clubs : la Ligue 2 2020-2021 se jouerait alors à 22 clubs. Mais la FFF ne serait pas favorable à un tel scénario qui alourdirait le calendrier de 4 dates supplémentaires alors même que la saison démarrera plus tard que prévu. Une autre option serait de mettre en place le projet de "Ligue 3" professionnelle. Mais les délais restreints pour une telle décision la rende peu probable. La dernière option évoquée à ce stade étant la relégation des deux clubs en N1.

Classement de Ligue 2 - 2019-2020

Classement de Ligue 2 - 2019-2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article